Nymphalis antiopa

Nymphalis antiopa (Linnaeus, 1758) : le Morio

Ce grand papillon, très bon voilier, est normalement très élégant avec sa robe brun chocolat foncé réhaussée d'une marge blanche à crème, malheureusement le seul que j'ai pu photographier était à l'état d'épave... malgré tout, il volait encore fort bien ! 

Cette espèce est théoriquement largement répandue, mais en fait très localisée et en régression. Elle survit principalement en moyenne montagne (Cévennes, Pyrénées), ou dans des zones de marais (Brière, ...) où on trouve les arbres qui nourissent ses chenilles : saules et bouleaux, rarement pleupliers. 

latest Running Sneakers | Ανδρικά Nike

Nymphalis polychloros

Nymphalis Polychloros (Linnaeus, 1758) : la Grande Tortue

Cette belle espèce passe l'hiver à l'état d'imago. On la voit voler dès les premiers beaux jours, en lisière de forêt ou dans les jardins. Elle semble disparaître ensuite jusqu'au printemps suivant... Toutefois, j'ai très rarement eu l'occasion de l'observer en forêt en milieu d'année, se nourissant de suintement de sève ou sur une crotte de renard. Elle est présente partout en France, mais jamais abondante.

Elle ressemble à la Petite Tortue Aglais urticae, mais est plus grande, d'une couleur de fond plus claire, brun tirant sur l'orange, et l'aile postérieure n'a pas de petites lunules bleues le long de la marge. Le verso des ailes est particulèrement adapté pour être invisible une fois posé sur un tronc d'arbre, ailes fermées. 

Chenille sur ormes, saules et fruitiers. 

latest jordans | Nike React Element 87