Iphiclides feisthamelii

Iphiclides feisthamelii (Duponchel, 1832) : le Voilier blanc

Cette espèce est très proche du Flambé (I. podalirius), qu'elle remplace dans la pénisule ibérique et en Afrique du Nord, et pour la France dans les Pyrénées Orientales et une petite partie de l'Aude. Les différences avec le Flambé sont subtiles : les dessins noirs sont plus épais, la couleur de fond du recto plus blanche avec une fine bande jaune le long de la côte des antérieures, et les lunules orange sur les postérieures sont plus pâles et de forme aplatie. La biologie et le comportement sont identiques pour les 2 espèces. 

Asics footwear | GOLF NIKE SHOES

Iphiclides podalirius

Iphiclides podalirius (Linné, 1758) : le Flambé

Ce grand papillon est un régal à observer. Très bon voilier, il utilise les courants d'air chaud ascendants pour se déplacer en planant entre deux phases de vol battu. En été, il profite des ascendances pour se rassembler en haut des versants ensoleillés où il semble se livrer à des joutes aériennes aves ses congénères (phénomène appelé hilltoping). 

Comme le Machaon avec lequel il est parfois confondu par des amateurs peu expérimentés, il est largement répandu mais pas très abondant. Pourtant les plantes nourricières des chenilles ne sont pas rares, ce sont des rosacées arbustives, essentiellement prunelier, aubépines, mais aussi cerisiers et autres Prunus cultivés. La destruction massive des haies qui héberge souvent ces arbres n'a pas amélioré ses effectifs... 


Running sport media | Women's Sneakers