Coenagrion scitulum

Coenagrion scitulum (Rambur, 1842) : l'agrion mignon

Cet agrion est largement répandu en France, occupant pratiquement tout le territoire à l'exception des massifs montagneux de l'Est. Il est toutefois localisé au sein de son aire, où il fréquente les eaux stagnantes riches en végétation.
Il n'est pas évident à reconnaître au premier coup d'oeil pour le néophyte. Par rapport à une espèce largement répandue comme C. puella, il paraît plus petit, plus trapu et plus sombre. De plus près,, les caractéristiques du mâle sont un dessin sur S2 en forme de diapason, qui rappelle celui de C. pulchellum en étant plus empâté. Le dessus des segments S7, S6 et la moitié apicale de S5 est noir, formant une bande noire continue de 2.5 segments à laquelle succède une bande bleue de 1.5 segment sur S8 et la moitié de S9. Latéralement, les dessins noirs ne se prolongent pas vers l'avant comme chez C. pulchellum. 

Les femelles typiques ont une couleur de fond bleue, que les dessins noirs du dessus de l'abdomen grossièrement en forme d'obus laissent largement apparaître à la base des segments. 

En région méditerranéenne, une espèce quasiment jumelle peut être rencontrée sur les cours d'eau : C. caerulescens. Il faut donc y être vigilant.