Orthetrum albistylum

Orthetrum coerulescens

Orthetrum brunneum

Orthetrum cancellatum

Libellula depressa

Libellula depressa (Linnaeus, 1758) : la libellule déprimée

Inutile de sortir les cachets, cette libellule est déprimée, mais pas dépressive ! En effet, elle doit son nom à son abdomen aplati chez les deux sexes, et pas à un quelconque comportement suicidaire. 
A l'émergence, mâle et femelle sont très semblables, il faut regarder attentivement l'écartement des appendices anaux pour les différencier. L'abdomen largement ovale a une couleur vert-brun, rehaussé de taches marginales jaunes. 

La femelle va conserver cette coloration, qui va s'assombrir avec l'âge. J'ai photographié une fois un très vieil individu qui était devenu pratiquement noir. 

L'abdomen du mâle à maturité se couvre d'une pruine bleue, sans noir à la base où à l'extrémité. Par rapport à d'autres genres ayant aussi un abdomen totalement ou partiellement bleue (Orthetrum, Leucorrhinia), on remarquera les taches noires développées à la base des ailes de L. depressa , en particulier aux postérieures. 

L. depressa est une espèce très largement répandue, présente partout en France. Elle affectionne les eaux calmes et stagnantes, de préférence de petite taille, avec une forte capacité de dispersion et un caractère pionnier. On peut ainsi la croiser loin de tout point d'eau. C'est une espèce qui se perche en hauteur pour surveiller son territoire, décollant pour capturer une proie ou chasser un intrus, avant de revenir se poser au même endroit.